Skip to main content

Une fois son matériel de couture choisi, il faut savoir enfiler sa machine à coudre. Promis, ça n’a rien de sorcier. Même si elle semble bien mystérieuse avec ses molettes, boutons et autres éléments, vous allez voir que c’est assez facile de la dompter.

Voici un petit mémo pour comprendre le fonctionnement d’une machine à coudre et apprendre à enfiler sa bobine de fil et la canette.

Comment fonctionne une machine à coudre

Pour simplifier, une machine à coudre assemble deux tissus via deux fils :

  • Un fil supérieur issu de la bobine
  • Un fil inférieur issu de la canette de la machine à coudre

Mais ce n’est pas tout. Les griffes d’entrainement, situées sous le pied de biche et votre aiguille, avec leurs petites griffes justement, font des mouvements circulaires qui entrainent le tissu et le font avancer. En même temps, l’aiguille pique les deux tissus et forme une boucle avec les deux fils pour former le point. Ces mouvements très rapides, nécessitent une grande précision et synchronisation. C’est pourquoi, j’emmène mes machines une fois par an chez le réparateur pour une petite révision à ce sujet. 😁

schéma machine à coudre de cape et d'idées

Comment enfiler une machine à coudre

Remplir une canette

Soulevez le pied de biche et mettez l’aiguille en position haute via le volant.

Remarque : ne jamais tourner le volant pour faire bouger l’aiguille si le pied de biche est baissé et qu’aucun tissu n’est placé sous ce dernier. En effet, les griffes d’entrainement bougent en même temps que l’aiguille et le volant. Si le pied de biche n’est pas relevé, celles-ci vont le griffer et se détériorer plus rapidement.

Pour commencer, placez la bobine de fil sur le porte bobine. Celui-ci peut être vertical ou horizontal. Maintenez la bobine en place en enfilant sur la tige du porte bobine un petit cache / capuchon fournit avec votre machine. Puis tirez le fil jusqu’au guide de bobinage de la canette (pièce métallique ronde). Faites le tour et revenez jusqu’au dévidoir à canette. Ce dernier sert à maintenir la canette en place pendant son remplissage. Glissez le fil dans l’un des petits trous de votre canette : du centre de la canette vers l’extérieur, puis placez la sur le dévidoir. Poussez le dévidoir vers la droite pour enclencher le mode « remplissage de canette ». Généralement, celui-ci désactive les griffes d’entrainement qui ne bougeront plus et donc ne risqueront pas de s’abimer en frottant sur le pied de biche lors du remplissage de la canette. Au cas où, vérifiez bien que votre pied de biche est en position relevée (oui j’insiste sur ce point), ça vous évitera quelques soucis.

Puis, au début, tenez le fil qui ressort de votre canette pour éviter qu’il ne s’échappe, et appuyez sur la pédale. Le remplissage (on parle aussi de bobinage) commence. Une fois prête, repoussez le dévidoir vers la gauche et récupérez votre canette.

schéma bobinage de la canette de cape et d'idées

Enfilage du fil inférieur de la canette

Commencez par revérifier que votre aiguille est bien en position haute.

La canette se loge dans le boitier à canette. Celui-ci peut être horizontal ou vertical.

Pour les boitiers à canette verticale, celui-ci est généralement amovible. Sortez-le de la machine et placez la bobine à l’intérieur de façon à ce que, en tirant le fil, celle-ci tourne dans le sens horaire*. Avant dernière étape, faites glisser le fil de la canette dans la petite fente en diagonale de votre boitier, en partant de l’extérieur vers l’intérieur du boitier. Puis tirez le fil, de façon à en laisser 8-10cm dépasser et repositionnez le boitier dans la machine.

Pour les boitiers à canette horizontale, placez la bobine directement à l’intérieur du boitier de façon à ce que, en tirant le fil, celle-ci tourne dans le sens anti-horaire*. De même, faites passer le fil dans le petit crochet en bas du boitier et remontez vers la gauche. Généralement, un petit schéma est dessiné pour vous indiquer le chemin à suivre. Puis tirez le fil, de façon à en laisser 8-10cm dépasser et c’est tout bon.

* Le sens de la canette dépend des modèles de machine à coudre. Pour connaître le sens de votre canette : allez checker votre notice 😉.

Enfilage du fil supérieur de la bobine

On vérifie encore : est-ce que votre aiguille et le pied de biche sont bien en position relevée ? Oui ? Alors on continue l’enfilage de votre machine à coudre.

Reprenez le fil de votre bobine placée sur le porte-bobine. Tirez le fil jusqu’au guide fil supérieur, puis faites-le descendre le long du guide fil inférieur via la fente la plus à droite de votre machine. Contournez le guide fil inférieur vers la gauche et remontez jusqu’au releveur de fil. Une fois passé par le releveur de fil, redescendez une deuxième fois jusqu’à l’aiguille. On y est presque promis ! Passez le fil dans la petite encoche située en haut de l’aiguille. Dernière étape, enfiler votre fil dans le chas de l’aiguille. Pour ce faire vous pouvez utiliser l’enfilage automatique (si votre machine en est équipé) ou faire passer le fil à la main (direction : de vous vers la machine).

Pour mettre en route votre machine, il ne vous reste plus qu’à tourner le volant pour faire descendre et remonter l’aiguille. Celle-ci va ainsi aller chercher le fil inférieur de la canette et le faire remonter. Pour l’aider, une fois l’aiguille en position relevée, vous pouvez tirer délicatement sur le fil supérieur de la bobine. Ceci devrait faire remonter le fil inférieur. Pour le dégager, vous pouvez utiliser une paire de ciseaux ou tout autre élément plat qui passe sous le pied de biche.

schéma enfilage du fil supérieur de cape et d'idées

Longueur, largeur et tension du fil : bien régler sa machine à coudre

Après l’enfilage de votre machine, il reste quelques petits réglages à réaliser. Sachez que pour avoir une belle couture, vous pouvez régler la longueur du point, la largeur du point (pour un zig zag notamment) ainsi que la tension du fil. Pour un point droit par exemple, celui-ci est constitué du fil du dessus (fil de l’aiguille) et du fil du dessous (fil de la canette) entremêlés. On considère qu’un point est joli si le fil de l’aiguille n’est pas visible sous le dessous de l’ouvrage et inversement, si le fil de la canette n’est pas visible sur le dessus de l’ouvrage.

Pour régler ce point, il existe les disques de tension ! Lors de l’enfilage de la machine à coudre, on fait passer le fil de la bobine entre 2 disques de tension. Ceux-ci servent à contrôler la vitesse du fil de la bobine. On peut régler la tension de ces disques, généralement via une molette :

  • Une tension élevée rapproche les disques. Le fil supérieur est plus serré entre les disques et est donc retenu / ralentit. La tension du point est plus élevée. C’est ce qu’il faut appliquer si le fil de l’aiguille est visible sous le dessous de l’ouvrage.
  • Une tension basse écarte les disques. Le fil supérieur a plus de place entre les disques et passe plus rapidement. C’est ce qu’il faut appliquer si le fil de la canette est visible sur le dessus de l’ouvrage.

La longueur du point : celui-ci influe sur la vitesse des griffes d’entrainement. Plus les griffes vont vite, plus le tissu est entrainé et plus le point est long.

La largeur du point : celle-ci est définit par l’amplitude entre la gauche et la droite du point zig zag par exemple. Pour avoir un point zig zag large, choisissez une grande valeur. Attention, si vous souhaitez un point zig zag serré, c’est sur la longueur du point qu’il faut jouer.

Avant de commencer une couture, je vous conseille de TOUJOURS tester vos réglages sur 2 épaisseurs d’une chute de tissu. Ça vous évitera de devoir tout découdre parce que la couture est moche.

Avec toutes ces notions, vous voilà fin prêt pour coudre vos premiers ouvrages !

réglage des disques de tension de cape et d'idées

N’hésitez pas à poser vos questions en commentaires et partager vos créations sur la page Facebook de De cape et d’idées. Retrouvez moi aussi sur Pinterest !

Leave a Reply

neuf + vingt =