Skip to main content

Il faut peu de matériel pour commencer en couture

J’ai commencé la couture avec très peu de matériel. C’est au fur et à mesure des projets que mes besoins ont évolués et que je me suis équipée petit à petit. Et encore… Avec du recul, j’utilise toujours les mêmes choses et pas mal de gadgets restent bien au fond de ma boîte de couture. J’ai pris mes petites habitudes… Bref, vous l’aurez compris, pas besoin d’aller dévaliser la mercerie de votre quartier. Voici la liste du matériel indispensable pour bien débuter en couture.

materiel pour debuter 600 px min

Le matériel indispensable pour débuter en couture

La machine à coudre et le fer à repasser

  • La machine à coudre est le premier équipement qui nous vient tous en tête. Mécanique ou électronique, c’est comme vous voulez. Pour ma part, j’ai débuté avec une machine mécanique Singer toute simple. Laquelle choisir ? Je pourrais faire un article entier dessus. Sachez déjà qu’il vous faut au minimum le point droit, la marche arrière, le point zig zag et le point de la boutonnière.  L’aiguille doit pouvoir se décaler sur la droite (ou sur la gauche). Une dernière chose, on doit pouvoir ajuster la longueur du point (petit à grand).
  • Un fer à repasser. Alors celui-là, c’est un indispensable de chez indispensable. On s’en sert du début à la fin.

Les pieds presseurs

  • Les pieds presseurs (vous verrez aussi le mot pied de biche) de la machine à coudre. Ils sont généralement vendus avec la machine à coudre et pour débuter, ils sont largement suffisants ! Chacun a son utilité, mais pour simplifier, ils servent à maintenir le tissu bien à plat pendant la couture. Je vous les présente:
    • le pied presseur standard. C‘est le pied dont vous devriez vous servir le plus souvent. Il permet de coudre au point droit, au point zig zag et de réaliser aussi les quelques points fantaisies de votre machine.
    • le pied pour fermeture à glissière. Ce pied permet de coudre le plus près possible des dents d’une fermeture à glissière
    • le pied à boutonnière. Il en existe plusieurs type. Je vous présente rapidement le pied à boutonnière 4 temps basique. Ses repères rouges, vous permettent d’être bien aligné avec le début et la fin de votre boutonnière.
    • le pied pour bouton avec sa semelle anti-glissement. Avec ce pied presseur, fini la pose des boutons à la main ! Dans les machines basiques, il est fourni avec une plaque pour cacher les griffes d’entrainement. Une fois les deux montés, vous n’avez plus qu’à positionner le bouton sur votre tissu. Les griffes d’entrainement baissées ou cachées par la plaque, votre bouton et votre tissu ne bougeront plus. Il vous suffit tout simplement de coudre dans les trous avec un point zig zag (à droite, à gauche, à droite, à gauche etc…).
pied presseur bleu 800 px.2

Le fil

  • Du fil de bonne qualité : je vous conseille de commencer avec dans votre stock, des bobines de fil noir (pour les projets foncés), de fil blanc (pour les projets clairs) et de fil gris ou beige (pour les projets entre deux). Vous aurez ainsi la possibilité de coudre la plupart de vos projets. Pas la peine d’acheter toutes les couleurs. Au fur et à mesure des projets vous verrez quelles couleurs vous utilisez le plus. Par exemple, je couds beaucoup de projets bleu marine. J’ai donc investi dans quelques bobines d’avance.

Les ciseaux

  • Des ciseaux que vous réserverez à la découpe du papier, patrons ou autre. Mais surtout pas pour découper les tissus.
  • Des grands ciseaux (20cm) avec une lame pointue et une lame arrondie. De même, vous les réserverez à la découpe de vos tissus et seulement à la découpe de vos tissus. Pas de papier, carton ou autre ! Ils dureront beaucoup plus longtemps
  • Des ciseaux à broder : plus petits, ils ont une lame fine et pointue. Ils servent à couper les fils, à découdre aussi et pourquoi pas à couper les tissus très fins.
  • Un découd-vite : oui vous allez devoir découdre. C’est arrivé et ça arrivera encore à tout le monde. Personnellement, je préfère utiliser les ciseaux à broder. Je les trouve plus précis.
ciseaux bleu 800 px corrigé

La petite mercerie

  • Des épingles fines : on s’en sert pour assembler les tissus avant la couture à la machine ou encore pour fixer le patron au tissu avant de le découper. On en utilise beaucoup alors pas de restriction la dessus.
  • Une craie tailleur pour marquer des repères sur vos tissus foncés. Et des stylos à friction qui s’effacent à la chaleur pour marquer des repères sur vos tissus clairs. Il existe d’autres alternatives (stylo qui s’efface à l’eau ou qui s’efface à l’air) mais c’est ces deux options que je préfère.
  • Une aiguille à coudre pour bâtir ou faire certaines finitions à la main. Et oui, la machine à coudre ne remplace pas tout. 
  • Une grande règle (et un mètre ruban pour prendre vos mesures si vous souhaitez coudre des vêtements)

Pour compléter la liste du matériel indispensable : les aiguilles

  • Les aiguilles de différentes tailles et types. Les aiguilles universelles fournies avec votre machine vous seront suffisantes pour vos premiers projets en coton. Si vous avez envie de tester des tissus un peu plus fantaisie, du jersey, des tissus fin, ou encore du tissu enduit, je vous conseille de prévoir dans votre liste de matériel pour la couture des aiguilles standards de petit à grand diamètre, entre 70 et 110 par exemple (la moyenne étant 90).  Vous pouvez aussi en fonction de vos projets vous fournir en aiguilles spéciales jersey, stretch (voir spéciale cuir).  Et puis entre nous, une aiguille cassée, ça arrive… Alors il vos mieux en avoir un peu en réserve. Rien de pire que de devoir arrêter un projet car on n’a plus d’aiguille 👀

Les petits plus pour se faire plaisir

Je complète cette liste du matériel pour débuter en couture par quelques outils non indispensables mais néanmoins bien pratique.

  • Une règle type patchwork : elle remplace ma grande règle. Avec toutes ses graduations, elle me facilite la vie pour les patrons.
  • Des pinces clip : ça remplace les épingles sur les tissus qui marquent notamment le cuir, le simili cuir et certains tissus enduits dont la toile cirée.
  • Un cutter rotatif et la planche de découpe autocicatrisante : avec un peu d’entrainement, la découpe est plus précise qu’avec les ciseaux. 
  • Des canettes en plus pour votre machine à coudre surtout si vous avez plusieurs couleurs de fils.

Une autre machine bien utile ; en tout cas, quand je l’ai testée la première fois, j’ai de suite commandé la mienne. Impossible de m’en passer maintenant :

  • La surjeteuse. Elle ne remplacera pas votre machine à coudre. Pas du tout ! Plus complexe, elle vous permettra de réaliser des finitions très propres. Elle permet aussi de coudre des tissus jersey et de garder leur élasticité.  Mais je ferai un autre article à ce sujet. Elle mérite bien cela.

Il existe encore plein d’outils et de gadgets que vous trouverez dans vos merceries ou sur internet. Pas nécessaire pour débuter, mais avec le temps vous aurez certainement vos préférés.

Dites-moi en commentaire quelle est votre liste du matériel indispensable pour débuter en couture et quels sont vos gadgets fétiches 😉

Et pour vous lancer, pourquoi ne pas commencer avec un projet récup ? Pour le tuto, c’est par ici !

Leave a Reply

onze − 2 =