Skip to main content

Utiliser un patron de couture

C’est comme un message codé : des lignes, des pointillés, des couleurs, des symboles… Qu’est-ce que ce bazar ? Un patron de couture pardi ! Je vous rassure, une fois qu’on a la clef, tout devient facile. Je vous détaille dans cet article comment déchiffrer et utiliser un patron de couture. A vous les belles réalisations et cousettes. Vos machines à coudre vont chauffer ! 😉

Les patrons de couture et les demi-pièces au pli

Le patron de couture correspond au mode d’emploi qui va vous permettre de coudre un modèle de vêtement ou d’accessoire. Il en existe de toutes sortes. Ça peut être des explications seulement (« découper un rectangle de 30x20cm) ou un schéma de la pièce à l’échelle (ou non d’ailleurs). Nous parlerons dans cet article du patron que l’on connait tous : le schéma à l’échelle.

Le patron de couture reprend toutes les pièces qu’il faut découper et assembler pour réaliser le projet.

D’ailleurs, première particularité d’un patron de couture, il ne représente généralement que la moitié de chaque pièce : un demi devant, un demi dos, une demi ceinture etc. Et oui ! Il ne vous manque rien sur votre planche de patron. Tout y est promis ! Dans ce cas, pour obtenir l’intégralité du vêtement :

  • Si rien de spécial n’est indiqué sur le patron, il vous faut couper la pièce 2 fois en miroir pour obtenir la pièce gauche et la pièce droite. Pour cela, vous pouvez couper pièce par pièce dans 1 épaisseur de tissu, une fois le patron dans un sens et une fois dans l’autre sens. Ou alors, plier votre tissu en 2 et couper 2 épaisseurs en même temps.
  • Si une double flèche, « au pli », ou « couper au pli » est annoté sur le patron, il vous faut plier le tissu en deux, aligner le bord du patron avec la flèche sur la pliure du tissu, et découper les 2 épaisseurs de tissu pour obtenir une seule pièce.

Pas d’inquiétude. Dans les instructions qui accompagnent le patron de couture, vous trouverez souvent un tableau récapitulatif des pièces à découper : dans quel tissu, en combien de fois, au pli ou non, etc. C’est très pratique pour ne pas se perdre.

D’ailleurs pour tout savoir sur le matériel à utiliser pour découper ses pièces de tissus, allez jeter un œil à l’article dédié aux ciseaux ou cutter rotatif !

Les patrons avec ou sans marges de couture

La valeur de couture (ou marge de couture), est la marge entre la ligne de couture et le bord du vêtement. Sur certains patrons de couture, elle est déjà incluse. Dans d’autres, non. C’est généralement indiqué dans les instructions. La marge de couture peut varier selon le modèle à réaliser : 1 cm pour une couture classique à la machine à coudre, 7 mm pour une couture à la surjeteuse, ou encore 1,5 cm pour une couture anglaise.  

Si la marge de couture n’est pas indiquée sur votre patron, c’est à vous de l’ajouter tout autour du tracé de chaque pièce.

Le droit fil d’un patron de couture

Le droit fil indique le sens du fil de tissage d’un tissu. Ce sens est à respecter quand on découpe nos pièces. Sur chaque pièce de patron, vous trouverez donc une flèche (ou double flèche) annotée « droit fil » ou « DF ». Il faut tout simplement positionner votre patron de façon à ce que cette flèche soit bien parallèle à la lisière de votre tissu. C’est très important pour le tombé du vêtement.

Les symboles des patrons de couture

Ok, demi pièce, marges de couture, droit fil… Il nous reste encore quelques symboles à décrypter pour savoir comment bien utiliser un patron de couture. Petit récapitulatif !

Pour ajuster la longueur des patrons, on trouve parfois une double ligne perpendiculaire à celle du droit fil. C’est à partir de cette double ligne que l’on peut ajouter ou enlever des centimètres au patron, pour, vous l’aurez compris, agrandir ou rétrécir la pièce.

Les crans de marquage / repère sont annotés via une forme (triangle, étoile, cercle) ou le plus souvent un trait accompagné quelque fois d’une lettre ou d’un numéro. Ils sont très utiles et vous aide à assembler vos pièces. 

Certains vous indiquent où commencer une couture. Ils peuvent correspondre par exemple au repère de l’ourlet pour le bas d’une pièce. Ils peuvent aussi indiquer où débuter et finir des fronces, ou alors où positionner le bas d’une fermeture éclair.

D’autres servent à bien aligner les pièces. Par exemple pour assembler un devant et un dos, il suffit d’aligner les crans identiques (triangle sur triangle, ou lettre a sur a par exemple) des deux pièces pour que celles-ci soient bien positionnées lors de la couture. Facile et pratique. 🙂 

Continuons sur les repères avec les repères de position des poches. Ce sont généralement des petits cercles sur lesquels on vient tout simplement placer la poche. 

L’emplacement de la boutonnière est délimité sur le patron par un grand I majuscule. La longueur du I est à adapter à la taille de votre bouton. De même, l’emplacement d’un bouton est noté à l’aide d’une croix sur le patron. 

La pince permet de donner du volume et de modifier le tombé d’un vêtement. Elle est symbolisée par un triangle. La pointe représente la pointe de la pince et les deux cotés latéraux sont à superposer l’un sur l’autre, et à assembler au point droit, endroit contre endroit.

Les plis sont indiqués via 2 crans. Le premier cran indique le début du pli. Il est à superposer sur le deuxième cran, qui lui indique la fin du pli tout simplement

Les fronces sont aussi indiquées sur le patron de couture grâce à 2 crans qui indiquent le début et la fin de la ligne de fronces à réaliser. Parfois une ligne ondulée (comme un ziguigui si vous préférez 😆 ) est aussi annotée pour plus de clarté.

Bien choisir sa taille sur un patron de couture

Avant d’utiliser un patron de couture, il faut savoir quelle taille utiliser. Pour cela il faut vous reporter aux tableaux des tailles. Je pourrais réaliser un ou plusieurs articles à ce sujet. Mais pour débuter voici les principaux points à retenir et à appliquer.

  • Ne prenez pas votre taille du commerce habituelle. Chaque marque de patron a sa propre gradation.
  • Selon le patron mesurez votre tour de taille, tour de hanche et tour de poitrine (pour un haut) et toutes autres mesures indiquées dans le tableau des tailles. Puis choisissez la taille qui correspond à vos mesures.
silhouette prise de mesure
  • Si vous oscillez entre plusieurs tailles (ça nous arrive tous, rassurez-vous), une première solution est de définir la mesure la plus importante pour votre patron (si ce n’est pas déjà indiquée dans les instructions). Par exemple : le tour de poitrine et le tour de hanche pour un haut, le tour de taille et les hanches pour une jupe, etc.
  • Si ça ne va toujours pas, une deuxième solution est de grader entre les tailles. Pour vous expliquer très simplement, imaginons un tee-shirt avec le tour de poitrine en 40 et les hanches en 44.
    • Pour le haut du tee-shirt, vous utilisez le tracé de la taille 40.
    • Pour le bas du tee-shirt (donc les hanches) vous utilisez le tracé de la taille 44.
    • Puis vous rejoignez harmonieusement les 2 tracés entre la taille et les hanches à l’aide d’une règle perroquet.

C’est ça l’avantage du fait-main. On peut ajuster les pièces à notre morphologie. Allonger ou raccourcir un pantalon, élargir une manche, déplacer une pince etc. Magique !

Grader entre les tailles pour ajuster le patron à notre morphologie.

Avec toutes ces explications, vous voilà prêts pour attaquer et déchiffrer, en toute sérénité, vos premiers patrons de couture. Pour commencer en douceur, retrouvez le patron et le tuto gratuit pour coudre un nœud papillon ici. 

N’hésitez pas à partager cet article autour de vous et surtout à raconter vos expériences en commentaire !

Leave a Reply

quatre × deux =