Skip to main content

Quel point choisir sur ma machine à coudre

Maintenant que vous êtes bien équipés et que vous savez enfiler votre machine, vous vous demandez surement mais quel point choisir sur ma machine à coudre ? Et oui ! Les machines à coudre mécaniques ou électroniques, proposent une multitude de points : droit, zig zag, stretch, feston etc. Mais à quoi peuvent-ils servir ? Sachez déjà que tous ne sont pas indispensables, loin de là. Pour vous faire gagner du temps, je vous propose cette semaine, de vous présenter les points de ma machine à coudre que j’utilise le plus souvent, leurs utilités et leurs réglages. Après ça, vous saurez comment choisir les points de votre machine à coudre.

Les deux points indispensables de la machine à coudre 

Le point droit

C’est le point que vous utiliserez, disons, 98% de votre temps. Il sert à assembler 2 tissus et à réaliser la plupart des coutures : couture simple, couture anglaise, couture rabattue, ourlet, pinces, surpiqûre, poser un biais, réaliser des fronces etc.

  • Pied presseur standard
  • Tension de fil : entre 2 et 6 (à adapter selon votre tissu).
  • Longueur du point : je vous conseille de ne pas réaliser des points trop petits. Déjà, ce n’est pas très joli. Et en plus, si vous devez découdre, c’est vraiment la galère. Autant optimiser : joli et pratique. Je règle ma machine généralement sur 3 et j’adapte selon le tissu.
  • Réglage de la position de l’aiguille : certaines machines vous permettent de décaler votre aiguille sur la droite et/ou la gauche de l’axe central de la machine. Très pratique, cette option permet de coudre exactement où vous voulez sur le tissu.

Ah oui ! Si vous avez un doute sur le réglage de votre tension : je vous renvoie au schéma pour avoir une belle couture que j’avais réalisé dans l’article « Comment enfiler sa machine à coudre ». Tout sera plus clair ! Et sinon n’hésitez pas à me poser vos questions en commentaires.

Le point zigzag

C’est le deuxième point que vous utiliserez le plus souvent. Très complémentaire du point droit, il permet de surfiler les tissus qui s’effilochent (si vous n’avez pas de surjeteuse), de poser un appliqué ou un élastique, ou réaliser toutes sortes de points décoratifs. Comme c’est un point élastique (contrairement au point droit), il peut être utilisé pour assembler des tissus élastiques comme le jersey.

  • Pied presseur standard
  • Tension de fil : entre 3 et 7 (à adapter selon votre tissu).
  • Longueur du point : plus la valeur sera petite, plus le zig zag sera serré.
  • Largeur du point : plus la valeur sera grande, plus le zig zag sera large.

Les autres points importants de la machine à coudre

Il existe une multitude d’autres points proposés par les différents modèles de machine à coudre. Je vous présente ci-dessous, ceux que j’utilise le plus.

Le point strech ou appelé aussi point éclair. C’est LE point à utiliser si vous voulez coudre un tissu maille comme le jersey . En effet ce point présente une certaine élasticité. De ce fait, quand vous enfilerez votre tee-shirt près du corps, ou votre legging, les coutures ne craqueront pas. Pratique !

Le point triple peut lui aussi être très pratique. C’est un point droit renforcé. Du coup, il est utilisé pour renforcer les coutures très sollicitées comme la fourche d’un pantalon. L’aiguille réalise 3 points : un point en avant, un point en arrière et enfin un autre point en avant. C’est ce va et vient qui fait que la couture est légèrement élastique. Vous vous en doutez, il est difficile à découdre donc pas de précipitation. Voilà, vous savez tout !

Le point de surjet. Comme son nom l’indique, ce point est utilisé pour surfiler les bords d’un tissu qui s’effiloche. Il faut utiliser un pied de biche spécial (pied surjet). Attention au réglage de la largeur du point : l’aiguille ne doit pas heurter le pied de biche. Sinon c’est catastrophe assurée !

Le zig zag multiple. Il est utilisé pour réaliser les finitions des tissus qui ont tendance à s’enrouler sur eux-mêmes, ou pour raccommoder des tissus. Le point est légèrement élastique.

Le point ourlet invisible. A utiliser avec un pied presseur spécial ourlet invisible, ce point sert à réaliser des coutures invisibles ou presque. Il est principalement utilisé pour les ourlets. Sur l’endroit seul un point de la couture est visible. Il faut donc utiliser un fil de la même couture que le tissu et le résultat est assez intéressant.

Le point de feston. Nous en avons déjà parlé dans l’article pour apprendre un coudre un appliqué, il est à utiliser avec le pied de biche satin de votre machine ou un pied presseur transparent pour mieux voir votre couture.

Et encore plein de points décoratifs de la machine à coudre

Certaines machines, et notamment les machines électroniques, proposent aussi des points décoratifs, des points à boutonnière, le point pour repriser, etc. Testez-les sur vos chutes de tissus. Avec la bonne couleur de fil, les bons réglages de tension et de longueur de point, le rendu peut être vraiment sympa. Je compte sur vous pour vous amuser autant que moi  !

Partagez votre expérience ou posez-moi vos questions en commentaires. J’y répondrai au plus vite.

Et si cet article vous a plus ? N’hésitez pas à le partager !

Leave a Reply

quatre + vingt =